TOUT ET SON CONTRAIRE

Publié le juin 18, 2021 par Caroline Gauthier dans la catégorie 

Toute notion n’existe pas sans son contraire. L’inspir va avec l’expir, la nuit avec le jour, la mort avec la vie. Nous sommes dans une société qui veut la mort de la mort. Auj c’est les vac à A R N, demain les promesses d’immortalité avec l’IA et les implants neurologiques (Neuralink de Elon Musk). Ce principe de vouloir de la sécurité à tout prix, ou de vouloir la mort de la mort conduit à la négation des principes de la vie elle-même. La pente vers les abîmes est alors très glissante et est aussi hyper séduisante.

Par contraste la pente vers le sacré et la lumière est, elle, semée d’obstacles. C’est le chemin le moins fréquenté car jugé trop périlleux, fastidieux, non secure. Ce chemin bouscule, transmute, laboure celui qui l’emprunte. Car il apprend à regarder la mort en face et non pas à la fuir. Il l’embrasse.

Au contraire de la promesse de l’immortalité qui elle séduit, et de la sécurité qui est illusoire aussi.

Cette volonté de sécurité, cette promesse de protection pousse la foule vers une obscurité cachée, surtout pas montrée. Car elle entourée de jolie papier rose ou d’objets brillants.

N'oublions pas que symboliquement le diable est beau.

C’est fou car l’ombre se drape toujours d’un peu de lumière séductrice pour avancer, de bien-pensante. C’est comme cela qu’elle séduit les foules.

La lumière fait elle, l’inverse. Elle s’entoure d’épreuves. Car elle ne veut que des vaillants capables de transmuter les difficultés en pépites, capables de regarder la mort en face et de lui dire : merci pour ce passage. Grâce à toi, la mort, je vois et je sens la vie.

« Ne luttons pas contre la vie, même si elle a pris la forme d’une mort et d’une descente apparente…

Imaginez un cœur qui après sa phase d’expansion refuse de se contracter…

Imaginez le jour qui refuse que la nuit arrive…

Imaginez l’été qui s’étire et refuse l’hiver…

Imaginez l’expir qui refuse l’inspir…

Imaginez que l’on refuse de dormir après des jours de veille…

Imaginez qu’après l’action, il n’y ait pas de phase de repos…

Imaginez qu’après le soleil, on ne voit pas la lune ou la nuit…

Refuser une polarité sous prétexte qu’elle est plus obscure, plus froide, plus endormie, plus contractée, plus lente, plus secrète, plus solitaire, plus vide, nous place dans le refus du mouvement cosmique de l’univers entier, dans le refus du mouvement des planètes, dans le refus des mouvements des vagues et des marées dans l’océan, dans le refus de la naissance du Big Bang lui-même, dans le refus de Dieu et de sa création…

On ne trouve pas la paix, dans le refus des bruits de la vie…

On ne trouve pas la lumière en tournant le dos à l’ombre…

On ne trouve pas la sagesse en se moquant de la folie…

On ne trouve pas la joie en refusant nos pleurs…

On ne trouve pas la vie en fuyant la mort…

Reconnaître la vie pour ce qu’elle est enfin, nous conduira enfin vers notre destin… »

Caroline GAUTHIER
www.caroline-gauthier.fr

Dans la même catégorie

Insolente et vivante

Le nouvel Ebook décapant pour Vivre enfin sa Vraie Nature

COMMANDER L'EBOOK
crossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram